Skip to main content

Chez Posturaction, nous vous proposons de mettre votre occiput au mur dans plusieurs exercices ou positions. Il est important de le faire le plus tôt possible, car plus le temps avance et plus il devient difficile de le faire. Alors, n’attendez plus et commencez à mettre votre occiput au mur dès maintenant!

Comprendre l’occiput

Tout d’abord, il est important de savoir ce qu’est l’occiput et où il se trouve. Il s’agit d’un des os qui constitue votre crâne. Il va de la jonction entre le cou et le crâne jusqu’à l’arrière de la tête. Il recouvre une grande partie de la portion postérieure de votre tête et il joue plusieurs rôles au niveau postural.
Premièrement, l’occiput fait partie de la jonction cranio-cervicale, c’est-à-dire entre votre cou et votre tête. Cette jonction joue un rôle majeur dans le corps, car elle permet de garder l’horizontalité du regard. L’être humain veut toujours être en mesure d’avoir les deux yeux à l’horizontale. Il va donc faire les modifications posturales nécessaires pour préserver à tout prix cette horizontalité. La jonction cranio-cervicale va donc énormément s’adapter à la posture.

L’impact des muscles cervicaux sur la position de l’occiput

L’occiput joue également un rôle dans la position de la tête. Étant l’os qui relie le crâne et la colonne vertébrale, il reçoit plusieurs insertions musculaires qui vont exercer une influence sur lui.
Les sous-occipitaux, situés entre l’occiput et la colonne cervicale à l’arrière et à l’avant, sont un groupe de muscles stabilisateurs se nommant les courts fléchisseurs cervicaux profonds.
Il reçoit aussi un grand muscle du cou, le SCOM qui le relie à la clavicule. Un débalancement au niveau de ces muscles va modifier la position de l’occiput et créer une protraction de la tête, c’est-à-dire que votre tête sera projetée vers l’avant. La protraction de la tête peut engendrer, à elle seule, un lot de problèmes posturaux. Cette position de la tête vient perturber les courbures naturelles au niveau de la colonne vertébrale en créant une cassure au niveau de la colonne cervicale. Pour compenser cette position, il y aura une augmentation de la courbure cervicale et donc de la courbure thoracique et lombaire par effet domino! Ces changements de courbures amènent un enroulement des épaules vers l’avant et un mauvais placement au niveau du bassin. Un mauvais alignement de courbure de la colonne vertébrale amène une diminution de mobilité au niveau de celles-ci. Il est donc nécessaire d’avoir un bon positionnement de la tête afin d’avoir de belles courbures vertébrales. Comment…? C’est simple, en mettant l’occiput au mur!

De plus, l’occiput reçoit aussi un autre grand muscle du cou et du dos, soit le trapèze. Ce muscle qui recouvre une grande partie de votre cou, votre dos et même vos épaules, participe aussi à la posture. En effet, la partie moyenne et inférieure de ce muscle doit être suffisamment forte pour permettre un bon placement de la ceinture scapulaire (les épaules, les clavicules et les omoplates). Le trapèze moyen et inférieur permet de descendre les omoplates vers le bas, d’ouvrir les clavicules et évite d’avoir trop de tension au niveau du cou. Il diminue donc l’enroulement des épaules vers l’avant. Il faut toutefois qu’il ne soit pas trop tendu, car sinon il peut limiter la mobilité du thorax.

L’alignement au mur!

Chez Posturaction, nous aimons mettre l’occiput au mur pour faire certains mouvements, car avec cette position, nous avons tous les bienfaits d’une bonne posture! En effet, en vous plaçant ainsi, vous évitez une grande partie des problèmes mentionnés ci-haut!
Lorsque vous êtes dos à un mur, vous devez avoir trois grands points d’appui sur celui-ci. L’occiput, les omoplates et le sacrum. L’occiput doit être appuyé au niveau de l’inion, il s’agit de la partie la plus proéminente au centre de l’arrière de votre tête. Vous ne devez pas avoir le menton relevé ou trop rentré. Pour vous assurer que vous avez la bonne position, vérifiez que votre front est parallèle avec le mur. Cette position avec les trois points d’appui va permettre un bon alignement de courbures vertébrales, car les sommets des courbures seront tous alignés sur une même ligne. Ensuite, si les omoplates sont en appui, cela va permettre un meilleur placement des épaules, car la position vous force à ouvrir les épaules et les clavicules. On évite donc les épaules enroulées vers l’avant et les douleurs qui s’y rattachent. En ayant le sacrum en appui, vous laissez la possibilité à votre bassin de se positionner adéquatement, car vous avez un creux naturel au niveau du bas du dos. Ainsi votre bassin n’est pas basculé vers l’avant ou l’arrière. Si votre bassin est bien placé, l’alignement des membres inférieurs en sera facilité.

La position d’une seule partie du corps influence le corps au complet comme un effet domino! Simplement en mettant votre occiput au mur, vous venez de mettre en pratique presque l’ensemble des concepts de Posturaction. Le placement de la tête et du cou en réalignant votre courbure cervicale et en réduisant la protraction de la tête. Le placement des épaules et du thorax en ouvrant les clavicules et en diminuant l’enroulement des épaules vers l’avant. Vous permettez également un bon placement du bassin en gardant une courbure lombaire et l’alignement des extrémités en permettant à vos membres inférieurs et supérieurs de bien se placer par la position du bassin et des omoplates. En ayant cette posture, vous travaillez aussi sur votre mobilité et votre flexibilité au niveau de la colonne et de vos épaules.

Finalement, il est important de se souvenir que le mur est un point de référence solide pour vous aider à vous positionner adéquatement, mais qu’ensuite la posture reste la même, peu importe la position dans laquelle vous êtes. Que vous soyez couché, assis, debout ou encore à quatre pattes, imaginez-vous toujours que l’occiput, les omoplates et le sacrum sont alignés sur une même ligne, qu’elle soit invisible où que ce soit un mur!

Commentaires

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

« * » indique les champs nécessaires

Rejoindre l’équipe PosturAction

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Essai gratuit

7 jours d’essai gratuit puis 17$ par mois. Visionnez les vidéos en illimité. Désabonnez-vous quand vous voulez.

Cette page est réservée aux abonnés PosturAction